Hebergeur d'image

Jarod écrit une lettre ouverte à Alpha 5.20

Apres sa lettre ouverte pour Booba, le rappeur Jarod écrit une nouvelle lettre cette fois ci pour Alpha 5.20

« Voici ma lettre à Alpha 5.20 ou plutôt à Ousmane Badara. Veuillez la partager pour qu’il la lise.
Cher Frère,
Je me permets de t’écrire publiquement car j’aimerais montrer à tous le respect que j’ai, que dis je? que nous avons pour toi et ta cause, et l’amour et la force que je veux te faire parvenir.
Cette lettre fera surement moins parler que la précédente car tu n’es pas une tête d’affiche, tu n’es pas une star que tous les jeunes passionnés suivent et idolâtrent. Dieu t’en a préservé et tu t’en es préservé en décidant, un jour, fermement de ne plus jamais revenir au Rap. Mais tu es une étoile à nos yeux, une étoile qui nous oriente parfois, loin de toute idolâtrie et de ce qui peut s’y apparenter bien entendu, tu es une inspiration.
Tu es controversé et tu fais polémique mais sache que même à l’époque où tu chantais je t’écoutais, la rue t’écoutait. Tu fais partie des artistes qui m’ont donné une impulsion pour me lancer dans le commerce indépendant. Toi et le Ghetto Fabulous Gang avez été un exemple pour les entrepreneurs de ce milieu, de par votre détermination et la réussite financière qui l’a accompagnée.
Vous avez fait des disques d’or dans la rue, sans passer par les maisons de disques et les distributeurs en place, vous les avez fait seuls en refusant leurs propositions et, pour connaitre cette industrie, c’est un exploit inégalé jusqu’ici.
J’aimerais que les pendules soient remises à l’heure, vous faites partie des grands de ce milieu et j’espère que les plus jeunes générations qui ne connaissent pas encore votre travail s’y intéresseront par le biais de cette lettre. Vous avez marqué l’histoire.
Tu as donné ta parole et tu l’as tenue jusqu’à aujourd’hui. Là où tellement ont échoué et j’en fais partie, tu as posé le micro et tu ne l’as plus jamais retouché.
Tu avais d’autres envies, d’autres buts, et, à mon sens, une volonté de faire des choses plus grandes, plus saines et plus durables. Je scrute chacune de tes apparitions et j’en apprends et m’en inspire énormément, que Dieu t’en récompense.
Tu as pris des positions délicates qui ont créé de la divergence et, moi même, je ne t’ai pas suivi sur tous les points mais nous savons lire entre les lignes et tu as fait ce qui te semblait juste, c’est tout à ton honneur et que celui qui crache sur toi aujourd’hui se noie dans sa salive.
Tu as fait tellement pour le rap, pour la rue, pour ton pays et ta communauté ainsi que pour l’humain.
Pour moi tu n’es pas un grand rappeur, tu n’es pas un savant, tu parles même avec un fort accent ce qui te discrédite auprès de nombreuses sottes personnes, mais malgré tout ça tu touches les cœurs, tu es un bon orateur, un grand entrepreneur et un grand homme.
Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas du genre à complimenter et c’est vrai, je ne le fais que par écrit. Tu dois être surpris car quand toi et Shone m’avez invité a enregistrer pour votre projet, je n’ai rien exprimé mais telle est ma nature.
Quoi qu’il en soit je souhaite te donner toute cette force, je souhaite que tu m’invites à la prochaine marche que tu organiseras et je souhaite qu’en tant qu’artistes nous soyons nombreux à nous y joindre car ta démarche est plus valeureuse que tous nos albums réunis.
Aujourd’hui on ne donne plus aux hommes de ta trempe le respect qu’on leur doit, j’aurais aimé naître quelques années plus tôt.
Beaucoup de gens t’ont critiqué, et beaucoup me critiqueront encore après cet énoncé, j’imagine que c’est la rançon de la sincérité et pour nous je pense qu’il est plus bénéfique de mourir incompris que passer une vie à s’expliquer.
Que la paix t’accompagne mon frère.
P.S : Je me fous que toi et Booba vous ne vous entendiez pas et vous avez surement vos raisons, je ne vous en respecte pas moins, c’est une histoire entre grands point final.
Je regrette de ne pas avoir participé aux précédentes marches.
Je terminerai en te citant car ces paroles ont eu un réel impact sur moi dans ma jeunesse.
La pauvreté est un crime frères, l’argent on ne te demande pas d’où il vient mais combien t’en as frère !
Jarod, un ami qui ne te veut que du bien. »

Partagez l'article sur vos réseaux sociaux

(Visited 2 573 times, 1 visits today)
  • Lourd !
  • Bien
  • Mdrrr
  • Moyen
  • Nul

1 Comment

    • yusuf
      28 juin 2016

      Hidden due to low comment rating. Click here to see.

      Poorly-rated. Like or Dislike: Thumb up 2 Thumb down 15

Leave a Comment