Hebergeur d'image

Kaaris : « « A ses débuts, oui, le rap avait des messages. Mais c’est devenu un business, un divertissement » (INTERVIEW LE MONDE)

Lunettes, casquette, grande barbe taillée au carré, bague à tête de mort : Kaaris, rappeur de Sevran et d’ailleurs, s’est produit au Printemps de Bourges, mercredi 29 avril, dans un concert rassemblant la jeune garde du rap « sale » français, très inspiré du rap du sud des Etats-Unis. Le public a scandé ses « punch lines », ces phrases coup de poing dont Booba, le découvreur de Kaaris en 2011, a longtemps été le maître. En coulisses, il laisse tomber pour un instant ses habits de mauvais garçon, affable et concerné, il sourit, dit que le dernier album de Booba, D.U.C., est « nul ». Les muscles, chez lui, c’est « de naissance. Je suis sorti comme ça du ventre de ma mère ». Aucune gonflette. Dans les loges, un de ses frères, tout en biscoteaux, est là pour témoigner de l’hérédité familiale.

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE

Partagez l'article sur vos réseaux sociaux

(Visited 31 times, 1 visits today)
  • Lourd !
  • Bien
  • Mdrrr
  • Moyen
  • Nul

Leave a Comment