Hebergeur d'image

Niro : « Avant, cette musique avait une identité, maintenant il n’y a que des Nabilla dans le milieu ! »

Le parcours du rappeur de Blois a été assez fulgurant. En quelques années il est passé d’un inconnu total à une valeur sûre quasi-incontournable du rap français. En un minimum de temps, Niro a été invité partout et a featé pratiquement tout le monde. On a pu s’entretenir au téléphone avec le rappeur la veille de son concert. On a fait son premier bilan de carrière, évoqué le syndrôme Nabilla qui règne dans le rap actuel, la nouvelle garde blésoise et l’importance de rester terre à terre tout en citant Migos, Laurent Ruquier et Cheb Mami.

LIRE LA SUITE DE L’INTERVIEW


Partagez l'article sur vos réseaux sociaux

(Visited 12 times, 1 visits today)
  • Lourd !
  • Bien
  • Mdrrr
  • Moyen
  • Nul

3 Comments

    • G'up
      15 décembre 2014

      Sa pleurniche pour rien, ya pas besoin de rentré dans le rap pour comprendre de l’extérieur que sa pue. Pourquoi le rap fr ne sera jamais au niveau du rap us, c’est parce que ya pas d’argent en france donc les mecs veulent tous brillez pour manger, soit ils se piétinent, soit ils sucent. Imaginé qu’un rappeur pti rappeur vite fait du game, au state prend 10 000$ par showcase quant il en fait 10, 20 par an il est refait, alors qu’en france sa galère sec.

      Thumb up 2 Thumb down 0

    • real
      15 décembre 2014

      dans la mm lignée que Green , des pleurnichar de merde

      Thumb up 2 Thumb down 0

    • The king en Smoking
      14 décembre 2014

      Surtout depuis que t’est rentré dans le game niro.

      Thumb up 8 Thumb down 1

Leave a Comment